Comment faire de superbes photos vintages ?

Si en rangeant le grenier de votre grand-mère, en chinant dans une brocante, ou tout simplement sur les sites de petites annonces, vous tombez sur un vieil appareil photo encore fonctionnel, vous pourrez l’associer avec votre reflex pour prendre des photos vintages, et découvrir cette mode sans Photoshop !

 

Quel équipement pour prendre des photos vintages ?

Votre appareil de récupération est votre principal outil. Un verre de visée situé sur le dessus, de plus grande taille et plus accessible vous simplifiera la tâche tout en offrant une qualité d’image supérieure. Si vous avez le choix de l’appareil (parce que vous l’achetez), le Kodak Rolleiflei ou Duaflex ou le Brownie Starflex donnent d’excellents résultats.

Assurez-vous du bon état des éléments optiques, notamment l’absence de moisissure, rayures ou d’autres dommages importants. En revanche, vous pouvez laisser la poussière pour un effet spécifique sur l’image finale ; autrement, un nettoyage préalable s’impose. Si tous les mécanismes de votre boîtier fonctionnent, vous pourrez même utiliser une pellicule comme à l’ancienne.

Vous avez aussi besoin de votre reflex, de préférence équipé d’un zoom ou d’un objectif macro, même si le compact peut aussi faire l’affaire.

 

Comment faire des photos vintages ?

Dans le principe, c’est relativement simple : vous cadrez le sujet avec l’appareil argentique vintage, puis vous utilisez son viseur avec l’appareil numérique pour la mise au point, les deux appareils étant placés l’un au-dessus de l’autre.

La manipulation s’avérant souvent complexe, minimisez la distance entre l’appareil numérique et le verre de visée afin que le premier puisse cadrer aussi près que possible des bords du second. Une autre solution consiste à rapprocher l’appareil vintage du sujet pour la magnifier. Le rendu n’en sera que meilleur.

Toujours dans cet objectif d’amélioration, placez un tube en carton entre les deux appareils afin de limiter au maximum les interférences lumineuses entre le verre de visée et l’appareil numérique. Un peu de post-traitement est recommandé une fois que la photo est capturée, mais il s’agit essentiellement de recadrage et de retrait des bords éventuels de l’appareil qui apparaissent. Les idées et explications imagées sont nombreuses sur Internet

Ce système vous permet même de faire de la photographie sous-marine. Le boîtier argentique prend la photo en plongée, éventuellement protégé par un sac en plastique. Cette fois, un matériau cylindre étanche et parfaitement sombre à l’intérieur le relie au reflex (qui redoute l’eau !), par exemple une boite de balle de tennis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *